Bourses d’excellences pour stages d’été

Une représentation artistique d'une diversité d'exoplanètes. (Crédit: NASA/JPL-Caltech)
Une représentation artistique d'une diversité d'exoplanètes. (Crédit: NASA/JPL-Caltech)

Concours ouvert : Bourses Trottier en recherche et de la Bourse Sureau en communication scientifique pour stagiaires d’été à l’iREx en 2023

 

L’Institut Trottier de recherche sur les exoplanètes, affilié au Département de physique de l’Université de Montréal, offre chaque année des stages d’été pour les étudiant.e.s au baccalauréat d’universités canadiennesNotre programme d’excellence inclut depuis 2015 les Bourses d’excellence Trottier en recherche, et, depuis 2022, la Bourse Sureau en communication scientifique

D’une durée de quatre mois (mai à août), les stages d’été à l’iREx constituent une excellente occasion pour les étudiant.e.s de se joindre à une équipe dynamique et de s’initier à la recherche de pointe en astrophysique et à la communication scientifique, en participant activement à des programmes scientifiques et éducatifs d’avant-garde liés aux exoplanètes et à l’astronomie.

Pour en apprendre plus sur nos stagiaires, leurs projets et leur expérience chez nous, jetez un coup d’oeil aux témoignages des étudiant·e·s qui se sont joints à nous en 2022, 2021, 2020, 2019, 2018 et en 2017. 

 

Bourses d’excellence Trottier en recherche

Les Bourses d’excellence Trottier en recherche sont remises chaque année à cinq ou six candidat.e.s d’exception pour faire de la recherche scientifique auprès de nos membres.

 

An artist’s rendering of the James Webb Space Telescope (Credit: NASA GSFC/CIL/A. M. Gutierrez)

Des projets sont offerts dans différents thèmes liés à la recherche et la caractérisation d’exoplanètes, à partir de données obtenues à des observatoires spatiaux (K2, TESS, JWST) et au sol (OMM, TCFH, Gemini, La Silla), grâce à diverses techniques (vélocimétrie, transit, spectroscopie de transit et d’éclipse, imagerie directe). Des projets sont aussi offerts dans des domaines connexes de l’astrophysique, comme la recherche de compagnons et d’objets isolés de faible masse, l’identification d’étoiles jeunes qui sont de potentielles hôtes d’exoplanètes, ou l’étude de l’activité stellaire des étoiles qui nuit à la détection de planètes. Enfin, d’autres projets portent sur le développement d’instruments dédiés à divers observatoires et pour la conception de futures missions en astronomie spatiale. Pour plus d’information sur les programmes de recherche de l’iREx, voir le site web de l’institut.

Cette bourse est nommée en l’honneur de la Fondation familiale Trottier, qui soutient ce programme de stages d’été ainsi qu’une large portion des activités de recherche et d’éducation de notre institut.

Lieu : Les stages ont lieu à l’Université de Montréal (professeurs Björn BennekeRené DoyonDavid Lafrenière, professeur associé Jonathan Gagné et chercheurs Loïc Albert et Étienne Artigau), à l’Université McGill (professeurs Andrew Cumming, et Eve Lee) ou à l’Université Bishop’s (professeur Jason Rowe).

Les stagiaires peuvent généralement participer à une ou plusieurs mission(s) d’observation à l’Observatoire du Mont-Mégantic durant l’été. De plus, un.e boursier.ère pourrait se voir offrir la possibilité de participer à un court séjour aux bureaux du Télescope Canada-France-Hawaii, sur l’île d’Hawaii, aux États-Unis, si les conditions le permettent.

Montant : Cette bourse peut être cumulée avec celle du CRSNG (BPRC) :

  • Les étudiant.e.s boursier.è.s du CRSNG reçoivent 8000$ (2000$ de l’iREx et 6000$ du CRSNG).
  • Les étudiant.e.s non boursier.e.s du CRSNG reçoivent un montant total minimum de $7000 (4000$ de l’iREx et au moins 3000$ de leur directeur.rice de recherche).

Condition d’admissibilité : Pour être éligible, les candidat.e.s doivent être inscrit.e.s dans une université canadienne dans un programme menant à l’obtention d’un diplôme de baccalauréat en physique, en astronomie ou dans un domaine connexe.

 

Bourse Sureau en communication scientifique

Depuis 2022, la Bourse Sureau en communication scientifique est remise chaque année à un.e candidat.e d’exception pour travailler sur plusieurs projets liés à la communication scientifique. L’Institut a un programme dynamique d’éducation et de rayonnement scientifique avec plusieurs initiatives menées par des communicatrices scientifiques professionnelles avec le soutien des chercheurs de l’iREx.

Un enfant observe le Soleil à travers un télescope. (Crédit: M. Boyce)

Notre programme d’éducation et de rayonnement inclut des conférences et des événements publics, des visites d’école, de camps, de bibliothèques, de clubs d’astronomie. Nous exploitons plusieurs moyens de communication : baladodiffusion, diffusions en direct, vidéos éducatives, blogs, médias sociaux, médias traditionnels, etc. Notre chaîne YouTube présente un certain nombre de ces projets, et nous cherchons toujours à étendre notre portée et explorer de nouveaux formats! Nous croyons en l’importance de former la prochaine génération de scientifiques non seulement pour qu’ils deviennent de meilleurs chercheurs, mais aussi de meilleurs communicateurs. Notre boursier.ère Sureau acquiert des compétences en communication, en art oratoire, en organisation d’événements, en gestion des médias sociaux, en rédaction scientifique et bien plus encore.

Cette bourse est nommée en l’honneur de Philippe Sureau, dont les dons généreux et les conseils ont contribué à façonner la stratégie de communication de l’iREx.

Lieu : Le stage a lieu à l’Université de Montréal avec l’équipe de communications de l’iREx, sous la supervision de Nathalie Ouellette. Le ou la stagiaire peut généralement participer à une ou plusieurs mission(s) d’observation à l’Observatoire du Mont-Mégantic durant l’été.

Montant : Le candidat sélectionné reçoit une bourse de $7000 au minimum.

Condition d’admissibilité : Pour être éligible, les candidat.e.s doivent être inscrit.e.s dans une université canadienne. Les étudiants inscrits dans un programme menant à l’obtention d’un diplôme de baccalauréat en physique, en astronomie ou dans un domaine connexe seront privilégiés, mais nous acceptons aussi des candidatures d’étudiants dans un programme en journalisme, communication, éducation ou un domaine connexe.

 

Application

Télécharger l’affiche: JPG, PDF.

Pour appliquer sur une Bourse Trottier, une Bourse Sureau, ou les deux, remplissez le formulaire suivant : https://forms.gle/HpDXyc4aYy6qxJWN6.

Vous pourrez y joindre votre document de candidature. Ce dernier doit inclure, dans un seul fichierPDF

  1. une courte lettre de présentation expliquant vos motivations à obtenir ce stage et vos préférences parmi les thématiques de recherche de l’iREx (maximum 1 page),
  2. un curriculum vitae (2 ou 3 pages),
  3. vos derniers relevés de notes. Si vous êtes présentement à votre premier semestre universitaire, incluez, en plus de votre relevé de notes universitaire, votre relevé de notes du collégial, sur lequel figure votre Cote R. Idéalement, joignez vos relevés de notes officiels, mais nous acceptons aussi les relevés non officiels.

Les personnes intéressées par le séjour à Hawaii ou ayant une préférence marquée pour une institution ou encore un.e superviseur.e spécifique et ses intérêts de recherche sont encouragées à le mentionner dans leur candidature.

Date limite : 20 décembre 2022

Les résultats seront communiqués aux personnes retenues en janvier/février 2023.

Contactez Marie-Eve Naud à irex-applications@umontreal.ca si vous avez des questions.

Note sur la situation sanitaire : Si jamais la situation sanitaire le requérait, les stages d’été 2023 pourraient être offerts en présentiel, en télétravail, ou en combinant les deux. L’iREx s’engage à respecter les mesures sanitaires imposées par les agences gouvernementales et s’efforcera de tenir compte de la situation de chaque candidat.e sélectionné.e.

 

À propos de l’iREx

L’iREx inclut une équipe en expansion d’une soixantaine de personnes qui travaillent sur une variété de projets scientifiques observationnels, théoriques et instrumentaux liés à l’étude des exoplanètes et d’autres domaines connexes de l’astrophysique au sein de différentes institutions de recherche québécoises (Université de Montréal, Université McGill, Université Bishop’s, Planétarium Rio Tinto Alcan d’Espace pour la vie). Nos professeur.e.s, chercheur.se.s et étudiant.e.s jouent un rôle de leader dans plusieurs projets d’envergure internationale, notamment le télescope spatial James Webb et les spectrographes SPIRou et NIRPS, et ont un accès privilégié à du temps et à des données de ces instruments.

L’iREx possède un dynamique programme d’éducation et de rayonnement scientifique mené par des astrophysiciennes qui sont des communicatrices scientifiques aguerries. Notre institut croit en l’importance de former des scientifiques qui ont des compétences exceptionnelles en recherche scientifique, mais aussi en communication. Tous nos membres s’impliquent pour faire rayonner la science de manières diversifiées auprès d’un large public.

L’iREx prône la diversité, l’inclusion et l’équité en emploi. Nous encourageons vivement que les femmes, les membres des minorités visibles et ethniques, les Autochtones et les personnes handicapées, de même que les personnes de toutes orientations et identités sexuelles à présenter leur candidature. Avec le support de notre comité EDI, nous nous engageons à favoriser l’intégration professionnelle des personnes issues de groupes traditionnellement sous-représentés dans le milieu de la recherche en physique.

 

Si vous avez des questions concernant l’iREx, les Bourses d’excellence Trottier ou la Bourse Sureau, contactez Marie-Eve Naud, irex-applications@umontreal.ca.