Clémence Fontanive

Stagiaire postdoctorale Trottier, Université de Montréal

Clémence a complété son doctorat à l’Université d’Edimbourg, où elle a étudié la démographie des exoplanètes géantes et des naines brunes en utilisant l’imagerie directe et l’astrométrie. Pendant sa thèse, elle a posé de nouvelles contraintes sur la multiplicité des naines brunes isolées, et a exploré la population des planètes géantes dans les systèmes d’étoiles binaires, fournissant de nouveaux indices sur l’origine de ces objets. Elle a ensuite passé trois ans à l’Université de Berne, au cours desquels elle a découvert un système binaire exotique composé de deux jeunes naines brunes de masse planétaire, et a utilisé les informations de Gaia pour imager directement quatre nouvelles naines brunes autour d’étoiles. En parallèle, elle a dirigé deux programmes du télescope spatial Hubble visant à étudier les propriétés des naines brunes les plus froides qui nous entourent.

À l’Université de Montréal, Clémence continue d’étudier les objets substellaires, en se concentrant sur la population des naines Y : le type le moins brillant et le plus froid de naines brunes. En combinant les observations du télescope spatial Hubble et des données Gaia, elle mesure les distances précises de ces objets et explore les détails de leurs atmosphères complexes, semblables à celles des planètes. Elle contribue également à un programme complémentaire du JWST sur les naines Y, dirigé par l’UdeM, et développe ses travaux sur la formation des planètes dans les binaires stellaires et les études d’imagerie directe pour les exoplanètes géantes.

Clémence Fontanive
Stagiaire postdoctorale Trottier, Université de Montréal